dans

Ce Perroquet Coincé Sur Un Toit, Insulte Son Sauveur

« Vas te faire fo*tre ».

Quels mots apprendriez-vous à votre perroquet si vous en aviez un ?

Cette question paraît bien idiote. Mais en fait, en y réfléchissant bien, on doit reconnaître qu’on a bien envie de leur apprendre des conneries.

Si on vous dit ceci aujourd’hui, c’est parce que le sauvetage d’un perroquet dans une situation compliquée, va certainement vous forcer le sourire. Vous avez dû comprendre, cela a rapport avec le mot que le maître de l’oiseau lui a appris.

La scène s’est déroulée à Edmonton, dans le nord de Londres. En effet, un perroquet s’est retrouvé coincé sur un toit pendant trois jours.

Son nom est Jessie. Il a réussi à s’enfuir de la maison de son maître. Puis il s’est retrouvé coincé sur le toit de cette maison, sans pouvoir en repartir.

Pour commencer, on a tout essayé pour le faire descendre du toit, mais rien n’a marché. On a ensuite essayé de le faire partir sur un autre toit plus facile d’accès, sans succès. Il ne voulait pas bouger.

On a donc fait appel aux pompiers, afin qu’ils viennent sauver l’oiseau. Une chose est sûre, ceux-ci ne pouvaient pas prévoir que le sauvetage se déroulerait de cette façon.

Sauver un perroquet est déjà bien insolite, mais en plus, Jessie a un langage plus ou moins coloré.

Pour commencer, les pompiers ont essayé d’attirer l’oiseau en lui disant : « Je t’aime ». À cela, le perroquet a répondu qu’il les aimait aussi. Mais la gentillesse de Jessie s’est limité à ces quelques beaux mots d’amour. Après, il a complètement refusé de bouger comme le souhaitaient les secouristes.

Alors, les pompiers ont choisi de se rendre sur le toit pour directement le récupérer.

Quand ils ont atteint le toit, le perroquet leur a servi un tout autre genre de parole.

En fait, quand Jessie a vu les pompiers venir, il leur a dit d’aller « se faire fo*tre ». Ensuite, il a volé vers le toit d’une maison à proximité.

Et ce n’est pas le plus drôle. Jessie parle plusieurs langues comme le Turque et le Grec.

Plus tard, son maître a exprimé son regret quant au choix de son oiseau d’utiliser les termes grossiers en anglais pour parler aux pompiers.

Chris Swallow est le pompier qui dirigeait le sauvetage. Ce dernier a précisé que son équipe n’en voulait pas à Jessie pour ses gros mots. En effet, ils étaient plutôt soulagés de voir que l’oiseau n’avait pas de blessure. Il se porte à merveille, après avoir passé trois jours sur un toit.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

Comments

0 comments

L’armée Gabonaise Fait Du Forcing Et Met Fin Au Règne D’Ali Bongo

Un Bœuf Trop Gros A Été Épargné Par L’abattoir