dans

Elle Couche Avec Son Fils Pour Donner Un Enfant À Son Mari Infertile

Elle a fait ça pour sauver son mariage, mais elle a eu le résultat inverse.

Une femme, originaire de l’État de Benue au Nigeria, a pendant longtemps couché avec son fils issu de son premier mariage afin d’avoir des enfants avec son deuxième mari. Elle a maintenant révélé comment elle a pu convaincre son fils de coucher avec elle.

Mme Veronica Iorshe, 47 ans, de Howe, dans le quartier d’Ugee, voulait un enfant avec son deuxième mari, Sebastian Iorshe, 44 ans, d’Aliade, tous dans la même zone de gouvernement local de Gwer East, dans l’État de Benue. Elle a décidé d’aller l’extrême pour y arriver.

Elle s’est mariée à l’âge de 19 ans avec M. James Hon, de la région du gouvernement local de Gwer West, dans l’État de Benue. Le mariage a produit un enfant, un fils nommé Simon Hon. Huit mois après la naissance de leur fils, James Hon est décédé dans un accident de voiture sur la route Makurdi-Enugu à son retour d’un voyage d’affaires.

Veronica a continué ses activités et a ensuite opté pour une activité plus lucrative, qui l’a parfois amenée dans l’État de Nasarawa. C’est à Nasarawa qu’elle a rencontré Sebastian Iorshe, un homme de Tiv qui avait également perdu sa conjointe deux mois après leur mariage en 1998. Une relation amoureuse s’est immédiatement établie entre les deux, a rapporté Daily Sun.

Veronica et Sebastian se sont rapidement mariés, mais n’arrivaient pas à avoir des enfants, 8 ans après le mariage. La mère de Sebastian a commencé à se plaindre d’avoir utilisé l’argent de Sebastian pour élever son propre fils, Simon, au lieu de lui donner un fils.

Veronica a suggéré à Sebastian d’aller faire un examen médical pour savoir d’où venait le problème, mais il n’a pas voulu. Comme elle ne savait pas qui avait le problème entre elle et son mari, elle a décidé de tester sa fertilité en couchant avec son fils, Simon, qui a maintenant 26 ans.

Elle a incité Simon à faire l’amour avec elle et l’a fait jurer de garder le secret. L’amour entre la mère et le fils a duré de mars à d’avril 2018. À chaque fois que Veronica se rendait à Lafia avec son fils pour livrer de la viande sèche dans des restaurants de la région, elle louait une chambre d’hôtel et incitait son fils à coucher avec elle.

À la fin du mois d’avril, Veronica n’a pas eu ses règles et a rapidement découvert qu’elle était enceinte. Quand elle a annoncé la nouvelle à son mari, il a nié être l’auteur de cette grossesse, lui faisant remarquer que le dernier rapport sexuel qu’ils avaient eu remontait au 1er février 2018. Le 2 août 2018, le couple s’est soumis à un examen médical à Lafia, sur les conseils d’un proche. Le résultat a montré que Veronica était enceinte de trois mois et a confirmé que le dernier rapport sexuel tenu avec son mari le 1er février n’aurait pas pu aboutir à cette grossesse.

Un autre test effectué sur Sebastian a montré qu’il avait un nombre de spermatozoïdes faible qui le rendrait incapable de concevoir un enfant. Au moment où ces détails ont été communiqués par l’hôpital, le mari en colère a accusé Veronica d’infidélité et lui a demandé de quitter sa maison pour aller vivre avec l’homme responsable de sa grossesse.

S’adressant à Sun, Veronica a déclaré :

« Je ne suis pas une femme infidèle. Je ne suis qu’une femme qui aime énormément son mari et ne veut pas le perdre. J’ai fait ce que j’ai fait pour sauver mon mariage, même si je me sens coupable. Ce n’était pas facile, mais j’ai couché avec mon premier fils de mon premier mari pour pouvoir donner un enfant à mon mari. Mais plutôt que de sauver mon mariage, ce plan l’a complètement détruit et je l’ai perdu.

Je me suis mariée à mon mari il y a huit ans. Nous n’avions pas d’enfant. Le pire était que je n’étais jamais tombée enceinte, même pas pour une journée. Vu que je ne rajeunissais pas, je suis devenue aussi inquiète que lui et ses parents. Sa mère devint tellement impatiente qu’elle ne me laissait plus aucun répit. Elle disait que j’utilisais son fils, que je me servais de l’argent de son fils pour entretenir mon fils et que j’étais plus vieille que son fils.

Elle a emménagé chez nous et a pratiquement rendu la vie dans mon foyer insupportable pour moi. À un moment, elle a cessé de me parler. La seule fois où elle me parlait, c’était quand elle voulait m’insulter et me rappeler combien j’étais moins qu’une femme. J’étais confuse, d’autant plus que mon mari refusait de se soumettre à un test médical pour déterminer la source du problème. Nous faisions régulièrement l’amour, surtout pendant mes périodes d’ovulation, dans le but d’avoir un enfant, afin que ma belle-mère puisse cesser de m’humilier. Pourtant, je ne tombais pas enceinte. J’ai commencé à soupçonner que le problème pouvait venir de mon mari quand il a refusé de se soumettre à un examen médical. Mais les insultes de ma belle-mère devenaient véritablement insupportables pour moi. Elle a juré de me faire partir de la maison de son fils. Pour empirer les choses, elle a renvoyé mon fils en disant qu’il n’avait rien à faire dans la maison. Je lui ai alors pris un appartement d’une pièce à Lafia.

Après son départ, nous n’étions plus que trois dans la maison d’Awe, située loin de Lafia. J’étais toujours terrifiée chaque fois que j’entendais sa voix de loin. Elle a essayé de détruire mon commerce de la viande à Awe. En fait, la seule fois où j’avais la paix, c’était quand j’allais au marché. C’est tellement angoissant de le dire. Au lieu de faire un test pour vérifier ma fertilité, j’ai séduit et j’ai couché avec mon fils. Simon est un jeune homme d’une vingtaine d’années. Il n’avait pas encore commencé à coucher avec des femmes avant que je ne le pousse à faire l’amour avec moi.

J’ai commencé par lui offrir de belles choses, dormir avec lui dans le même lit, jouer avec son membre et progressivement une chose en a entraîné une autre. Il y a eu un moment où je lui avais demandé s’il avait déjà fait l’amour et il a dit non. Je l’ai obligé à jurer de ne rien dire à personne. Je lui ai dit que je lui apprendrais à faire l’amour. Je me suis assurée d’avoir fait ça pendant ma période d’ovulation. Je n’ai jamais révélé la raison qui m’avait poussé à faire cela, mais au fond de moi, je voulais tester ma fertilité. J’avais fait ça pendant ma période d’ovulation afin de tomber enceinte, même si ce n’était pas facile de coucher avec mon fils. Je savais que je faisais une mauvaise chose et que je trahissais mon mari, mais je voyais cela comme un acte nécessaire pour sauver mon mariage. Je ne voulais pas sortir avec un autre homme dehors. Je savais que c’était mal, mais je préférais que ça soit mon fils, plutôt qu’un homme, un étranger. Après un mois, j’ai découvert que j’étais enceinte ».

Lorsqu’on lui a demandé si elle allait avorter ou garder l’enfant, Veronica a révélé qu’elle garderait l’enfant en disant :

« C’est le sang dans mon sang ».

De son côté, Sebastian a exprimé sa déception face à la trahison de sa femme et a juré de ne jamais lui pardonner.

Il a dit :

« Je ne veux pas croire l’histoire qu’elle vous raconte, soi-disant que son fils en est responsable, même si je ne l’ai jamais soupçonnée ou vu dans une situation d’infidélité. Mais la vérité est que je ne suis pas responsable de la grossesse et ne lui permettrai pas de revenir chez moi. C’est une honte pour moi d’être associé à une merde pareille. S’il vous plaît, je ne veux plus en parler, elle n’est plus ma femme ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Une Ado Prie Dieu De L’aider À Payer Ses Études Et Est Entendue

Gerard Piqué, La Star Espagnole Confirme Sa Retraite Internationale