dans

Voici Comment Blé Goudé Et Gbagbo Ont Accueilli Le Décès De Sangaré

Cette triste nouvelle a affecté toute la Côte d’Ivoire et surtout Laurent Gbagbo, depuis la Haye.

Depuis sa cellule de Scheveningen, Laurent Gbagbo a vraiment été meurtri en apprenant le décès d’Aboudrahamane Sangaré, samedi dernier. En tout cas, c’est ce qu’affirme son co-détenu, Charles Blé Goudé.

Ce dernier a publié un communiqué dans lequel il raconte comment ils ont accueilli la nouvelle.

« Le samedi 03 novembre 2018, le Président Laurent Gbagbo, me demande d’arrêter ce que je faisais ce matin-là pour le suivre dans sa cellule. Sans hésiter, je m’exécute. Le président qui avait une mine très grave, la gorge nouée, me dit : « Gbapê, assieds-toi, soyons forts ! On vient de m’annoncer le décès de mon frère, Sangaré » ».

Blé Goudé a affirmé qu’il s’était figé devant Laurent Gbagbo sans dire un mot.

Le ministre de Laurent Gbagbo avoue : « Moi, j’ai perdu un doyen et j’ai mal ! Mais le président lui, au-delà du compagnon de lutte, vient de perdre son ami, son frère que sa mère ne lui a pas donné. Je le sais, il a mal, très mal même. Que faire ? Que dire ? Il y a des douleurs qu’aucun mot ne peut apaiser, c’est le cas de celle que le président vit en ce moment. Nous parvenons tout de même à puiser au fond de nous-mêmes pour nous consoler ».

LIRE AUSSI > Laurent Gbagbo Rend Hommage À Aboudramane Sangaré Depuis La Haye

Le président du COJEP considère que la Côte d’Ivoire vient de perdre un digne fils, symbole de droiture, avec le décès de Sangaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Paul Biya Prête Son 7e Serment En Tant Que Président Du Cameroun

Dah Sansan Parle Du PDCI, De Simone Gbagbo De La CEI Et De Soro